Comment reprendre le vélo après une coupure ?

Il est important de reprendre correctement après une coupure, qu'elle soit courte ou longue

Vous avez arrêté le vélo pendant quelques semaines ou mois et il est temps de reprendre le chemin de l’entraînement ? Que cette coupure fût courte ou longue, la reprise du vélo doit se faire progressivement. Alors voici trois conseils pour retrouver un bon coup de pédale et préparer un objectif.

Reprendre l’entrainement en cyclisme après une coupure

En cyclisme, la forme décline vite. Il suffit d’une coupure de deux semaines pour avoir cette impression de reprendre à zéro. Ne soyez pas si pessimiste. La coupure vous aura fait du bien quoiqu’il arrive et votre corps a besoin de quelques entraînements pour retrouver ses automatismes.

A LIRE : Coupure : quand, comment, combien de temps ?

1 – Reprenez en douceur

La reprise devra donc se faire en douceur. Le premier conseil est de commencer par des petites sorties de 1h30-2h00 maximum en tournant les jambes et avec une fréquence cardiaque assez faible. Ne vous interdisez pas quelques montées en régimes courtes pour éviter l’effet diesel au fil des kilomètres. Mettez-vous en mode ballade et c’est parti ! Pour éviter la monotonie des sorties, essayez de partir vers des routes qui vous sont inconnues. C’est le meilleur moyen de trouver de nouveaux terrains de jeu pour les futurs entraînements intensifs. 

2 – Roulez seul

C’est sûrement ingrat, surtout en hiver dans la grisaille et le froid. Mais le meilleur moyen de retrouver un coup de pédale sera de rouler seul. C’est le deuxième conseil. En effet, en roulant seul vous allez pouvoir rouler à votre rythme, avec vos capacités et vos sensations du moment. Rouler avec quelqu’un qui est d’un niveau supérieur ne vous rendra pas service au moment de la reprise. Vous serez toujours dans le rouge et vous aurez tendance à accuser la fatigue voire à vous dégoûter parce que vous n’avez “pas le niveau”. 

3 – Travaillez le coup de pédale

Pendant ces premiers entraînements, le troisième et dernier conseil est de profiter un maximum de temps passé sur la selle pour fluidifier le coup de pédale. Evitez au maximum les temps morts, en roue libre. Tournez les jambes à tout instant, même en descente quitte à mettre le grand plateau. Chaque coup de pédale compte et plus vous en ferez sur vos sorties, plus vous le retrouverez rapidement.

Programme d’entraînement pour progresser en vélocité : c’est par ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici